Mort de Kadhafi guerre en Libye : l’ignominie jusqu’au bout


Tous les médias parlent en ce moment de l’assassinat de Kadhafi. L’OTAN aurait bombardé un convoi près de Syrte, et il semble que Kadhafi y était présent. Le CNT aurait ensuite pris possession des restes de ce convoi, et Kadhafi aurait succombé à ses blessures. L’information reste à confirmer, vu les mensonges déjà proférés par les "rebelles" libyens (capture de Seif el Islam, prise de Tripoli filmée au Qatar dans des studios hollywoodiens). Mais l’on peut, dès à présent, faire quelques remarques.

Mort de Kadhafi (?), guerre en Libye : l'ignominie jusqu'au bout

.

L’OTAN a menti. Au tout début, la coallition prétendait défendre des civils contre un dictateur sanguinaire, tout en affirmant qu’en aucun cas, il s’agissait de renverser le régime en place. Faux. Dès le départ, les bombardements massifs sur Tripoli montraient que l’OTAN voulait renverser le régime et absolument pas protéger les civils. L’assassinat du dirigeant libyen finit d’achever la manipulation occidentale.
Ce n’est pas Kadhafi qui représente une menace pour le peuple libyen, mais bien l’impérialisme occidental et ses complices locaux. Aucune preuve n’a été apportée s’agissant de l’utilisation, par Kadhafi, d’avion de chasse pour bombarder "les manifestants". Ce mensonge a servi de détonateur à l’invasion… En revanche, l’on estime actuellement à 50 000 le nombre de morts, sans compter les destructions de masse : des villages rasés, Tripoli éventré, Syrte revenue à l’âge de pierre.
Les rebelles ne sont pas des "manifestants pacifiques du printemps arabes", mais des mercenaires financés par les services étrangers. Dès le départ, le fait que les insurgés étaient lourdement armés, dotés d’armes sophistiquées, de tanks et d’avions de combat, prouvait que l’on avait pas du tout à faire à une révolte populaire comme en Tunisie ou en Egypte. Il s’agissait de combattants, pour beaucoup d’anciens d’Al qaïda, aguerris, des mercenaires à la solde de services occidentaux – souvenez-vous comment la CIA utilisa des Al qaïda en Afghanistan contre les russes -.
Dès le début, les attaques racistes de ces derniers contre des africains auraient dû alerter sur leurs intentions belliqueuses… Pourtant, la France, les USA et la Grande Bretagne leur ont maintenu tout leur soutien, prouvant leur complicité.
C’est l’OTAN qui a renversé le régime, certainement pas les rebelles et encore moins le peuple libyen. Malgré leurs armes, ces mercenaires étaient tout de même en si petit nombre (peu représentatifs du peuple libyen) qu’il n’ont jamais réussi, par eux-mêmes, à renverser le régime. Il aura fallu les bombardements massifs de l’OTAN : la technique consistait à raser des territoires, semer le chaos, et des types du CNT débarquaient en affirmant avoir "vaincu". L’exemple de l’assassinat de Kadhafi en est une illustration flagrante. Il faut le dire et le répéter : il s’agit d’une guerre de l’OTAN et rien d’autre.
La destruction et le pillage de la Libye, pour le profit des puissances occidentales en quasi-faillite économique. Le véritable sens de cette invasion saute donc aux yeux. Les USA, en récession économique, la zone Euro en pleine déconfiture sont en train de jouer leurs dernières cartes. La Libye on le sait possède d’énormes fonds souverains qui ont été en partie confisqués ; le pétrole libyen, l’un des meilleurs au monde par sa qualité, est déjà en train d’être pillé, des contrats lésionnaires sont en train d’être généreusement conclus par les nouvelles autorités au profit des firmes occidentales. Avant même la chute du régime, une délégation du Medef a débarqué dans le pays pour conclure des contrats de reconstruction…

.

La Libye a été rasée, et ce sont des firmes occidentales qui vont reconstruire le pays… sur le dos biensûr du contribuable libyen. Le CNT est en train de brader le pays, et en contrepartie recevra des miettes. Tout cela ressemble bien à une fuite en avant, la dette faramineuse des Etats occidentaux les poussant au pillage ouvert et systématique.
Le retour de la colonisation new look. Ceci ressemble fort à la période des invasions coloniales en Afrique, initiées par les puissances occidentales pour répondre à une crise du capitalisme, s’accaparer des matières premières. Triste monde où l’infâme se répète, dans le silence et la complicité médiatique.
A quand la révolte des Nations ? Ce n’est encore que le début. La crise financière va s’accentuer, et apportera un nouveau lot d’invasions destructrices, pour le profits des multinationales et du cartel bancaire de la City et de Wall Street. L’Iran est déjà sur la sellette : accusation fallacieuse de complot et retour de la propagande sur la "menace nucléaire". Les Nations et les peuples sont devant un choix vital : s’unir pour résister à l’impérialisme du bloc occidental, où accepter d’entrer dans une nouvelle ère massive de conquêtes, d’invasions, de pillage et de morcellement des Etats…

http://resistancemusulmane.over-blog.com/

Cet article a été publié dans Résistance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mort de Kadhafi guerre en Libye : l’ignominie jusqu’au bout

  1. Mohamed Tahar Nadjib dit :

    Tant que la crise financiere continue le pillage constitue « la solution ».A quel prix ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s