Propagande impérialiste des va t’en guerre: le complot fabriqué contre l’ambassadeur saoudien à Washington pour impliquer l’Iran…


image

Les Etats-Unis donnent le feu vert à Israël pour attaquer l’Iran

Le complot terroriste fabriqué donne le prétexte pour une intervention suite à la visite de Panetta le 3 Octobre à Tel Aviv.

Par Paul Joseph Watson

Le 13 Octobre 2011

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/sources-us-gives-israel-green-light-for-iran-strike/print/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le complot terroriste fabriqué par le gouvernement Obama et blâmé sur l’Iran représente le feu vert pour une attaque israélienne sur l’Iran qui pourrait avoir lieu dans les deux semaines à venir, d’après des sources confidentielles militaires qui ont communiquées avec Alex Jones.

Israël s’inquiète que des puissances majeures comme l’Allemagne se rapproche d’une détente de leurs relations avec l’Iran et permettent à celle-ci de continuer son programme d’enrichissement nucléaire sans interférer. Une fenêtre de deux mois a été ouverte pendant laquelle Israël a l’opportunité de lancer un assaut militaire, car attendre l’hiver quand une attaque sera plus complexe à effectuer, n’est pas une option.

La visite du secrétaire à la défense (NdT: ministre de la défense en France) Léon Panetta à Tel Aviv le 3 Octobre a été utilisée par les faucons israéliens pour convaincre les américains qu’ils devaient donner le feu vert pour une attaque. Moins de dix jours plus tard, un complot terroriste délirant impliquant un vendeur de voitures d’occasion a été inventé pour impliquer l’Iran et créer un prétexte pour une attaque militaire.

“Ces dernières semaines, des discussions intensives ont eu lieu dans les cercles militaire et du renseignement israéliens à propos de savoir s’il fallait lancer une attaque contre les centrales nucléaires iraniennes. Apparemment, la question majeure dans le débat était de s’assurer que les Etats-Unis prennent part à l’attaque ou à tout le moins, interviennent aux côtés d’Israël dans l’éventualité où la frappe initiale déclenche un conflit plus important”, écrit Patrick Seale de Gulf News.

L’intervention a maintenant été mandatée par l’annonce du complot terroriste fabriqué, qui fut en réalité concocté le mois dernier, mais rendu public seulement maintenant.

Alors que les officiels du renseignement américain se préparent à annoncer une “chaîne” de complots imputés à l’Iran, le magazine Time rapporte que le gouvernement Obama se prépare à utiliser ces accusations pour agir au-delà de vagues tactiques d’isolation.

“Si le gouvernement échoue à obtenir le soutien pour une escalade suffisante des sanctions ou d’autres formes de punition à l’encontre du régime de Téhéran, après avoir présenté la preuve des dernières allégations de la malfaisance iranienne, la balle sera de nouveau dans le camp d’Obama”, écrit Tony Karon, “Après avoir montré que l’Iran a dépassé la ligne rouge, il sera mis sous pression d’agir ou de prendre le risque de voir une saison de campagne électorale hautement polarisée sur une accusation d’être “mou sur le cas de l’Iran “.

Avec les néo-conservateurs qui se précipitent pour soutenir des mesures agressives contre L’Iran, Obama va recevoir la couverture nécessaire de poursuivre une fois de plus un nouveau changement de régime à l’étranger. Comme nous l’avions postulé en Février de l’an dernier, Obama est victime de chantage pour soutenir une attaque contre l’Iran comme étant la seule façon de sauver sa présidence. Nous avions également spéculé qu’une tentative d’assassinat serait utilisée comme prétexte à impliquer l’Iran.

Les experts en géopolitique ont été constants dans leurs mises en garde sur le fait qu’Israël se préparait à attaquer l’Iran cet automne.

En Juillet dernier, l’ancien membre de 21 ans de la CIA, Robert Baer, avait dit à KPFK Los Angeles que le premier ministre Benjamin Netanyahou planifiait une attaque sur l’Iran en Septembre, pour la faire coïncider avec la proposition d’adhésion de la Palestine aux Nations-Unies.

Dans un entretien avec Alex Jones aujourd’hui, l’ancien membre du département d’Etat américain Steve Pieczenik, qui possède toujours un grand nombre de sources au sein du milieu du renseignement, indiqua également que ce complot terroriste était complètement fabriqué et qu’il serait utilisé comme prétexte pour justifier une attaque militaire contre l’Iran.

Pieczenik fit également remarquer qu’Israël a pris possession récemment d’un grand nombre de missiles anti-bunkers.

Comme nous l’avons documenté, la soi-disant tentative d’assassinat contre l’ambassadeur saoudien Adel Al-Jubeir, qui est maintenant mentionnée par tout le monde de John Kerry à John McCain, comme étant la justification possible d’une action militaire; ce complot est une invention farfelue.

Le lieutenant-colonel en retraite de l’armée de l’air états-unienne Anthony Shaffer a révélé qu’un membre du FBI qui possède une classification de haut niveau lui a dit qu’il n’y avait absolument aucun dossier de ce cas de complot terroriste au sein du ministère de la justice, indiquant par là-même clairement que l’affaire était totalement fabriquée de toute pièce.

Il est aussi parvenu à l’attention du public que le soi-disant “cerveau” se trouvant derrière toute l’affaire est un alcoolique fréquentant fréquemment les prostituées et qui a été décrit par ceux qui le connaissent, comme étant un “clown”.

http://resistance71.wordpress.com/2011/10/14/propagande-imperialiste-des-va-ten-guerre-le-complot-fabrique-contre-lambassadeur-saoudien-a-washington/

Cet article a été publié dans Monde. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s