LA TRAGÉDIE D’OSLO : L’intolérance des médias occidentaux


clip_image001

 

«Ta différence, loin de me nuire, m’enrichit»

Antoine de Saint Exupéry

Professeur Chems Eddine Chitour

 

 

Les attaques meurtrières, qui ont frappé vendredi la Norvège, ont soulevé une vague d’indignation internationale. Ces attaques viennent «rappeler à toute la communauté internationale l’enjeu d’empêcher de tels actes de terrorisme et la nécessité de coopérer dans le domaine du renseignement», a déclaré le président américain Barack Obama. Même la Ligue arabe a condamné cet acte odieux mais les médias occidentaux ont « oublié » de rapporter ce fait qui démontre que les Arabes se solidarisent avec la communauté internationale dans la douleur.

Ce qui nous a interpellé au-delà de cette tragédie, pour ces morts et pour ces détresses ,c’est la rapidité avec laquelle les médias comme un seul homme (écrit, parlé et audio-visuels) se sont engouffrés dans la brèche de l’explication facile pour désigner le coupable, «ce pelé, ce galeux d’où viennent tous nos maux» en l’occurrence, l’Islam, le tiers exclus de la révélation abrahamique.

L’hallali contre l’Islam Les spécialistes autoproclamés du terrorisme islamique

Un attentat abject a lieu; les autorités finlandaises ne donnent aucune précision. Cela n’a pas empêché les télévisions notamment France 24, d’annoncer un attentat attribué aux islamistes. De même, les journaux n’ont aucune hésitation à sonner l’hallali contre les musulmans.

Olivier Truc du journal le Monde nous explique « la confusion » au départ concernant l’information, en fait, à son corps défendant, il nous décrit en creux les automatismes de la mécanique bien rôdée de la diabolisation de l’Islam: Nous l’écoutons: «La Norvège ne faisait pas l’objet de menaces particulières ces dernières semaines, selon les services de sécurité norvégiens, le niveau de danger était au plus bas. Mais après les tentatives d’attentats déjouées ces dernières années au Danemark et l’attaque suicide en Suède en décembre 2010, où seul le terroriste avait trouvé la mort, il était devenu évident que même les pays scandinaves n’étaient plus à l’abri de la terreur. Lorsqu’une terrible explosion a ébranlé Oslo, le 22 juillet à 15 h 26, il n’a donc pas fallu longtemps pour que la thèse de l’attentat soit avancée. Et avec elle, celle d’une possible piste islamiste. Avec une voiture piégée pour mode opératoire, la plupart des experts se sentaient en territoire connu.(…) (1)

« Tous les ingrédients, poursuit-il, étaient donc réunis. On rappelait même qu’au lendemain de la mort d’Oussama Ben Laden, Ayman Al-Zawahiri avait entre autres, cité la Norvège comme cible potentielle. Le responsable d’Al Qaîda pourrait par ailleurs avoir des raisons personnelles d’en vouloir à la Norvège, car selon lui, des hommes des forces spéciales norvégiennes auraient participé à une opération ayant causé la mort de l’une de ses épouses et de l’un de ses fils. Aussitôt après l’attentat, le premier montré du doigt est alors Mullah Krekar, un personnage sulfureux réfugié depuis vingt ans en Norvège. L’homme est présenté comme le chef d’Ansar Al-Islam, un groupuscule islamiste du Kurdistan irakien, responsable de plusieurs attentats dans cette région. Les autorités norvégiennes rêvent d’expulser Mullah Krekar, mais n’y parviennent pas car sa vie serait en danger en Irak. Il avait même déclaré que son expulsion éventuelle serait «un crime qui ne restera pas impuni». En dépit d’accusations selon lesquelles Mullah Krekar aurait proféré de nouvelles menaces en début de semaine, son avocat monte aussitôt au créneau pour le défendre».(1)

Même la Tribune de Génève s’est prise au jeu, elle diffusa la thèse islamiste et elle consulta un spécialiste « tout-terrain » de l’islamisme. Nous lisons cette contribution qui explique aussi comment le tacite complot fut élaboré : «Tout homme libre et épris de justice condamne fermement ce qui vient de se passer à Oslo. Le traitement de cette information dramatique par les médias laisse présager qu’il est difficile de se défaire des anciens réflexes. Une bombe explose quelque part et hop on va chercher une cellule dormante d’Al Qaîda qu’on s’en pressera de réveiller. Le terrorisme n’a qu’une origine: ´´arabe´´ et n’a qu’une seule religion: ´´l’Islam´´. Tel est le leitmotiv des médias occidentaux! Ce qui vient de se passer en Norvège contredit cette hypothèse qui veut que le terroriste soit ´´arabe´´ du moins forcément ´´musulman´´. Un Norvégien de souche, blond et aux yeux bleus a commis cet acte ignoble contre ses compatriotes. On nous le présente comme un ´´fondamentaliste chrétien´´ proche des milieux de l’extrême droite. Il a acheté de l’engrais dernièrement, il a un profil Facebook, il ´´twitte´´, il est en possession de plusieurs armes enregistrées en son nom… Mais pourquoi cet empressement de la part des médias? La police n’a même pas encore confirmé l’identité du suspect qu’on assiste à un déballage en ordre ».(2)

«Dans cet empressement, La Tribune de Genève fait encore mieux. Dans l’édition de ce jour en page 8, elle fait appel à un expert éclairé pour compléter l’article sur la double tragédie d’Oslo. (…) Faire appel à un soi-disant expert du terrorisme international complètement hors sujet entame sérieusement la crédibilité d’un grand journal tel que La Tribune de Genève. Il doit se sentir dans ses petits souliers le grand expert Roland Jacquard qui affirme sans hésiter: ´´ des pistes Al-Qaida…un fort intérêt pour les discours des prédicateurs dans un pays devenu…une cible molle´´. Comment ça se passe quand un expert rate son expertise? Il ne faut pas s’attendre à des excuses de sa part. Il va se faire oublier un moment et il va revenir en incluant dans ses futurs thèses les fondamentalistes chrétiens… » (2)

« Je ne suis pas le seul, écrit le rédacteur de l’article à être indigné par ce genre de procédé médiatique J’ai reçu un mail de Hafid Ouardiri directeur de la fondation de l’Entre-Connaissance qui lui, s’emporte contre la diabolisation des musulmans. Voici son témoignage:«Nous tenons d’abord et avant tout à dénoncer avec vigueur l’attentat qui a frappé des innocents en Norvège, comme nous dénonçons encore et toujours toute barbarie et tous les crimes terroristes où qu’ils soient perpétrés. Des musulmans et des musulmanes m’appellent de toutes parts pour m’exprimer leurs exaspérations après la lecture de l’article de ce soi-disant expert en terrorisme, le fameux Roland Jacquard qui accuse à l’aveugle l’Islam et les musulmans d’avoir frappé un symbole dans l’attentat d’Oslo alors que les autorités norvégiennes disent avoir arrêté un fondamentaliste chrétien en lien avec la droite extrémiste de Norvège. C’est un faux expert qui sévit contre l’Islam et les musulmans en usant d’un virulent ´´terrorisme intellectuel´´, il est temps de le dénoncer car bien des recherches ont été faites pour prouver son incompétence et son islamophobie sournoise. Un journal respectable comme la Tribune de Genève que nous affectionnons devrait se méfier de ce genre d’expert car dans le douloureux cas en question c’est bien d’un ´´Binladen´´ blond aux yeux bleus qu’il s’agit.»(2)

La réalité de cette tragédie

«Au cours de la soirée reconnait brièvement Olivier Truc du journal Le Monde après avoir longuement évoqué la piste islamique, le signalement du terroriste présumé qui serait responsable des deux opérations est rendu public: un homme d’environ 1,90 m, bien entraîné, blond, de type nordique. Sverre Sponheim, responsable de la police norvégienne, a déclaré dans la nuit de vendredi à samedi que la police cherchait maintenant à établir si Anders Behring Breivik, interrogé depuis le début de la soirée, avait agi seul et s’il appartenait à un groupe organisé. Cette extrême droite norvégienne est traditionnellement assez marginale. Dans son dernier rapport sur «L’évaluation des menaces ouvertes», daté de 2011, le PST (le service de renseignement norvégien) notait que ´´les extrémistes de droite – et de gauche – ne constitueraient pas de menace sérieuse en 2011 pour la société norvégienne´´.»(1)

Pour faire bonne mesure et pour ne pas se déjuger, les journaux de droite imputent indirectement à l’Islam ces attentats en se faisant plaisir en étalant au grand jour la logorrhée et l’aversion du tueur à l’endroit de l’Islam.: «Principal suspect des attentats norvégiens, Anders Behring Breivik développait sur Internet une rhétorique proche de l’extrême droite. Extraits. Anders Behring Breivik était très actif sur le Web, sur Twitter, où il passait en boucle le même message, prémonitoire: ´´Un homme avec des convictions est plus fort que 100.000 avec des intérêts´´. ´´Il ya nazis modérés, aussi (comme des ´´musulmans modérés´´ – Ndlr), qui ne supportent pas que des juifs aient été gazés. Mais ils sont malgré tout considérés comme des nazis, et pas comme des conservateurs nazis. Pourquoi ne pas accepter ces nazis modérés, s’ils prennent leur distance avec les chambres à gaz?´´ ´´L’islam(isme) a historiquement mené à 300 millions de décès Le communisme a historiquement mené à 100 millions de morts Le nazisme a historiquement mené à 6-20 millions de décès. Toutes les idéologies de haine devraient être traitées également.´´ ´´Il y a des forces politiques à Oslo qui veulent subventionner des ´´quartiers musulmans´´ à Oslo-Ouest pour ´´une meilleure intégration´´. Autant que je sache, seul le Parti du Progrès (d’extrême droite – Ndlr) s’y oppose pour le moment.´´ ´´La mondialisation et la modernité sont des phénomènes irréversibles. La propagande classique de la drogue multiculturaliste. Qu’est-ce que la mondialisation et la modernité ont à voir avec l’immigration musulmane massive? (…) Pouvez-vous citer un seul pays où le multiculturalisme soit un succès, où l’Islam soit impliqué?» (3)

Le «plaidoyer» d’Eric Mattout qui tout en prenant ses distances avec le texte ne nous présente que les phrases les plus percutantes et mettant, on l’aura compris l’Islam en procès. A le lire, ce n’est pas la faute du tueur on en viendrait à le plaindre car s’il est arrivé à tuer de sang froid pendant 90 minutes, 90 personnes, c’est la faute à l’Islam qui a envahi l’Europe!

Même le journal Le Monde de Beuve Méry qui décidément, a perdu il y a bien longtemps de sa crédibilité, en s’arrimant au « consensus ambiant », rapporte les mêmes écrits en les endossant par «courage intellectuel» au Figaro dont on connait « l’affection » qu’il a pour l’Islam : «Pour l’instant, la police ne livre que peu d’éléments pour dresser le portrait du principal suspect: Norvégien ´´de souche´´ de 32 ans, il serait un ´´fondamentaliste chrétien´´ dont les opinions politiques penchent ´´à droite´´. L’homme ´´a certains traits politiques penchants vers la droite et antimusulman, a indiqué le commissaire Sveinung Sponheim. Mais il est trop tôt pour dire si cela a été un motif pour son geste (…) Dans ses messages, compilés et publiés vendredi par un internaute, Anders Behring Breivik exprime des opinions nationalistes et s’oppose à l’idée selon laquelle des personnes de cultures différentes peuvent cohabiter. ´´Il est tout à fait évident que l’immigration de masse est seulement le résultat de certaines doctrines marxistes et très rarement la réponse à des besoins économiques ou culturels (…)´´Les gens doivent savoir ce que les merveilleuses doctrines multiculturalistes ont fait à l’Europe: la destruction systématique de la chrétienté européenne, des traditions, de la culture, de l’identité nationale, et de la souveraineté. Ces mécanismes politiques n’ont pu conduire qu’à l’islamisation de l’Europe´´, a-t-il encore écrit, repris par Le Figaro. Anders Behring Breivik se déclare aussi, selon le quotidien français, ´´anti-raciste´´, ´´anti-européen´´, ´´pour le libre-échange´´ et ´´anti-ONU´´.»(4)

Il y a mieux ! Pour Bruno Gollnish il ne faut pas impliquer le fondamentalisme chrétien ; Il écrit: «De l’attentat de la synagogue de la rue Copernic à la profanation de Carpentras, il ne manque pas de manipulations contre la droite nationale et les défenseurs des valeurs traditionnelles», explique Bruno Gollnisch. Or, «la vérité, c’est qu’il ne saurait exister de responsabilité collective. Un assassin n’engage que ses complices effectifs et lui-même. Que l’auteur de ce forfait soit chrétien, franc-maçon, ou ceci ou cela, il n’engage pas plus les uns ou les autres que les écologistes n’étaient responsables des crimes du militant écologiste Richard Durn, qui avait en 2002 abattu huit élus du Conseil municipal de Nanterre, et blessé quatorze autres». (5)

Pourquoi alors, quand un attentat est attribué à la mythique Al Qaida, c’est toute la communauté musulmane qui est pointée du doigt ? On aurait voulu que monsieur Gollnish face, là aussi, preuve de discernement en absolvant les musulmans en ne les mettant pas aussi dans le même sac qu’Al Qaîda. Que monsieur Goldnich soit rassuré, son appel a été entendu ; dès le deuxième jour le mot fondamentaliste chrétien a disparu des dépêches…

Qui se cache derrière en définitive, la main assassine de ce jeune trentenaire, qui n’a pas tremblé avant de commettre l’irréparable? Un «fondamentaliste chrétien» ? Un nationaliste revanchard, proche des milieux d’extrême-droite, et mû par une aversion viscérale à l’égard de l’Islam, laissant apparaître un homme, nourri par des idées radicales, dont on l’a nourri des années durant. Tuer 90 fois des adolescents, viser, tirer 90 fois…Ce n’est plus du fanatisme, c’est une jouissance de toute puissance meurtrière… Nous ne pouvons qu’éprouver de la compassion pour ses victimes, leur famille. Rien ne justifie de tels acharnements, une telle cruauté!

Devant cette veillée d’armes entretenue entre un Islam piètrement défendu en se focalisant sur l’accessoire et en oubliant l’essentiel, comment aller vers l’autre avec une parole désarmée et se mobiliser et mettre les moyens pour ouvrir les canaux de dialogue et de communication entre l’ensemble des citoyens, pour mieux se connaître, se comprendre, dissiper les peurs, les préjugés et les malentendus et oeuvrer ensemble à construire la nouvelle communauté internationale. Les musulmans ont besoin de retrouver l’essence du message originel. Ils ont besoin d’un nouveau souffle capable de faire en sorte que la Foi ne se refroidisse pas en rites pervertis par les hommes.

Ils ont besoin de nouveaux Djamel Eddine Al Afghani qui seront de leur temps, des penseurs qui pensent non pas en fonction de la doxa occidentale, mais en fonction de l’apport réel à la communauté humaine. Nous devons tourner le dos aux exégèses autoproclamés ces intellectuels européens d’origine arabe qui s’autorisent au nom de leur racine et de leur «Islam dit des Lumières», et qui, en voulant plaire voire se faire une «place au soleil en Occident» font assaut d’allégeance pour présenter, en fait, un Islam sans épaisseur soft discrédité, sans aspérité, un Islam édulcoré où la foi s’est refroidie en rites ne laissant que le folklore.

Les Musulmans ne doivent pas oublier qu’ils sont, qu’on le veuille ou non, en terre chrétienne, ils y sont invités. La démocratie et les droits de l’homme devraient être pour eux les seuls repères du vivre-ensemble à l’ombre des Lois de la République Pour être crédibles, il faut pour les Musulmans l’être d’abord chez eux en militant pour l’avenir de sociétés endogènes fascinées par l’avenir. Malek Bennabi disait que les sciences morales, sociales et psychologiques sont aujourd’hui plus nécessaires que les sciences de la matière qui constituent plutôt un danger dans une société où les hommes restent ignorants d’eux-mêmes. Mais il est infiniment plus difficile de connaître et de faire de l’homme une civilisation que de fabriquer un moteur ou d’habituer un singe à porter une cravate….(6) Nous sommes d’accord.

1.Olivier Truc: Du soupçon islamiste à l’incrédulité de la piste d’un extrémiste norvégien.

2.http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2011/07/23/attentats-d-oslo-quand-l-expert-de-la-julie-rate-son-experti.html Le Monde 23.07.11 Le Monde du 24.07.11

3.Eric Mettout: Les mots du tueur d’Oslo L’Express 23/07/2011

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-mots-du-tueur-d-oslo_1014438.html

4.http://www.lemonde.fr/europe/article/ 2011/07/23/un-suspect-proche-des-milieux-d-extreme-droite_1552208_3214.html#ens_id=1551858

5.23.07.115.http://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/23-07-2011/tueries-doslo-gollnisch-denonce-un-nouveau-carpentras

6.Malek Bennabi: Vocation de l’Islam. p. 32. Rééditions Anep 2006

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

<http://www.alterinfo.net/LA-TRAGEDIE-D-OSLO-L-intolerance-des-medias-occidentaux_a61580.html>

Cet article a été publié dans Monde. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s